La propreté des locaux de l’entreprise : un gage d’une bonne qualité de vie au bureau

Une convivialité au travail, des opportunités de carrière, un salaire intéressant et surtout des locaux propres, voilà les facteurs majeurs de la qualité de vie au bureau selon les salariés. En effet, les employés estiment que l’hygiène professionnelle est importante pour leur bien-être. Elle  constitue une source de motivation quotidienne. Ainsi, il incombe à l’employeur de trouver une solution appropriée pour avoir un environnement sain, autant pour lui que pour les travailleurs.

Garder les locaux propres : la responsabilité de l’employeur

Une entreprise est un véritable lieu d’interaction sociale où se côtoient à la fois le personnel, les responsables hiérarchiques et parfois les clients et les partenaires. Ainsi, tous les jours, plusieurs personnes y circulent et chacun apporte des microbes venant de l’extérieur. Il s’agit donc d’un endroit qui augmente considérablement les risques de contraction des maladies. C’est pourquoi, afin de préserver la santé des employés, l’employeur est tenu de veiller à la propreté des locaux, d’après un article du Code de travail. Selon la loi française, le dirigeant a l’obligation de confier le nettoyage des bureaux et des espaces communs à une société spécialisée lorsque la compagnie compte plus d’une cinquantaine de travailleurs. Les PME peuvent embaucher des techniciens de surface pour se charger de l’assainissement des lieux. Dans tous les cas, il faut aussi mettre à la  disposition des salariés les moyens d’assurer leur propreté individuelle. En effet, la santé de chacun dépend avant tout de l’hygiène quotidienne.

Mettre en place des équipements sanitaires pour l’usage de tout un chacun

Bien que le recrutement d’agents de nettoyage soit indispensable pour garantir la propreté des locaux, l’hygiène au travail reste l’affaire de tous. Ainsi, il incombe à chaque salarié d’assurer sa propreté individuelle pour préserver sa santé. Cela peut paraître un peu simpliste, mais il faut rappeler que laver régulièrement ses mains suffit pour réduire les risques de maladies. Afin que les employés puissent adopter cette routine, l’employeur doit investir dans des équipements de bonne qualité comme  les robinets, les lavabos, les distributeurs de savons et les instruments de séchage ou d’essuyage. Dans tous les cas, il vaut mieux choisir des appareils qui limitent les manipulations afin de réduire la prolifération des bactéries. Par ailleurs, il est également nécessaire de mettre à  la disposition des travailleurs des produits désinfectants ou antibactériens. À l’instar de l’hygiène des mains, la propreté de l’air doit aussi rester un souci constant, d’où la nécessité de nettoyer périodiquement les filtres du système de climatisation.