Créer une holding : quels intérêts pour les chefs d’entreprise ?

Par définition, une société holding est une personne morale qui détient des actions d’une ou de plusieurs entreprises. Cette entité permet à un entrepreneur ou à un groupe d’intérêts privés de maintenir le contrôle des sociétés filles. Néanmoins, créer une holding présente d’autres avantages. Cette solution donne les moyens d’alléger les charges fiscales qui pèsent sur les dividendes. Il s’agit donc d’une alternative intéressante pour défiscaliser la rémunération du dirigeant.

Qu’est-ce qu’une holding ?

Une holding sert avant tout à rassembler plusieurs entreprises sous l’autorité d’une unique entité. Elle permet donc à une personne ou à groupe d’individus d’unifier la gestion des sociétés-filles. Dans ce contexte, la plupart des dirigeants décident de créer ce type d’organisation dans un but opérationnel. Effectivement, ils auront une vue générale des activités des différentes filiales. Par ailleurs, ils seront en mesure d’imposer leurs décisions au conseil d’administration des compagnies regroupées.

Quoi qu’il en soit, on admet qu’il existe deux catégories d’holdings de manière générale. Certaines d’entre elles servent uniquement à percevoir puis à redistribuer les dividendes. D’autres usent de leur influence pour améliorer la situation financière des établissements du groupe. Dans ce second cas, on parle alors de holding active. Généralement, celle-ci intervient pour obtenir des crédits avantageux auprès des banques. Elle peut également participer à la gestion des sociétés-filles par l’intermédiaire d’un gérant mandataire.  

Toujours est-il que ces entités ont accès à un régime fiscal assez particulier. Pensé pour éviter une double imposition, le régime « mère-fille » permet également de diminuer l’impôt sur le revenu lors de la distribution de dividendes. A ce titre, il s’agit d’un outil d’optimisation fiscale pour les dirigeants. Cependant, les entrepreneurs doivent remplir un certain nombre de conditions pour bénéficier d’un allégement. D’où l’intérêt de contacter un cabinet de gestion de patrimoine pour tirer profit des dispositifs déjà en place. Plus de détails sur https://www.elae.capital.

La holding : les avantages pour les chefs d’entreprise

La création d’une holding figure parmi les idées les plus souvent suggérées par les gestionnaires de patrimoine. Effectivement, cette solution permet de profiter de nombreux avantages fiscaux. Comme évoqué précédemment, le régime « mère-fille » offre d’emblée d’une déduction fiscale de 95 % sur ses dividendes. Seuls les 5 % restant seront imposables. Pour jouir de ce mode de calcul, la holding doit avoir plus de deux ans d’existence. En outre, les entreprises regroupées doivent être soumises à l’impôt sur les sociétés. Il reste aussi à accomplir de nombreuses démarches auprès de l’administration. Pour ne rien laisser au hasard, on confiera ces procédures à un expert en gestion de patrimoine des chefs d’entreprise. Son expertise sera indispensable pour répondre aux exigences du fisc tout en anticipant d’éventuelles complications.

En dehors des avantages fiscaux sur la perception des dividendes, la holding permet également de défiscaliser une partie des plus-values générées à la cession d’une société-fille. Ici encore, le dirigeant parviendra à réaliser des économies d’impôts importantes à condition qu’il sollicite un spécialiste. Aujourd’hui, trouver un gestionnaire de patrimoine est relativement simple. De nombreux cabinets spécialisés sont désormais présents sur internet. Il suffit donc de faire quelques recherches pour dénicher un établissement digne de confiance.