Comprendre l’évolution de la législation en matière de protection des données

Internet occupe une place prépondérante dans la vie des Français. Au cours de ces dernières années, le nombre de personnes ayant accès au web n’a cessé d’augmenter. Parallèlement, les cas de détournements de données se multiplient. Pour répondre à cette menace croissante, les autorités compétentes ont promulgué différents textes. On citera particulièrement le Règlement Général sur la Protection des Données ou RGPD.

Aperçu sur les lois en vigueur en matière de protection de données

En France, de nombreux textes législatifs régissent les activités digitales pour ne citer que la loi pour une République numérique. Néanmoins, les établissements concernés se réfèrent principalement à la loi Informatique et Libertés. Celle-ci introduit les grands principes que les sociétés doivent respecter à savoir. De plus, elle fixe les attributions de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). La plupart des dirigeants œuvrant dans le domaine des nouvelles technologies connaissent la CNIL. Cette entité veille au respect de la législation en vigueur pour tout ce qui se rapporte au traitement des données.

Auparavant, les autorités compétentes ont toujours adopté une approche conciliante pour inciter les entrepreneurs à sécuriser leurs systèmes d’information. Les enseignes présentes sur internet devaient uniquement demander le consentement des particuliers avant toute collecte de données. Le règlement européen a toutefois changé cette situation.

Le RGPD oblige les établissements concernés à prendre certaines mesures pour écarter tout risque de détournement. Il ne s’agit pas seulement de lutter contre le piratage informatique, les entreprises digitales doivent faire preuve de rigueur et de transparence dans la gestion des données. Dans cette optique, la compagnie maintiendra une correspondance active avec la CNIL. En outre, il faudra mettre en place un registre de traitement pour anticiper certaines situations. L’entrée en vigueur du RGPD s’est accompagnée d’un renforcement des droits accordés aux personnes. Désormais, les particuliers peuvent récupérer leurs données détenues par une société quelconque.

Se conformer au RGPD : la meilleure solution pour respecter la législation en vigueur

Se conformer au RGPD est vivement conseillé pour respecter tous les textes existants. Effectivement, ses dispositions englobent celles de la loi informatique et libertés. Ce règlement a été promulgué après la consultation des États membres de l’Union européenne. Ceci dans le but de mettre en place un cadre légal unique.

La mise en conformité d’un organisme est un processus particulièrement complexe. Les opérations à effectuer dépendent de plusieurs facteurs. Pour mener à bien ce projet, il est conseillé de faire appel à un Data Protection Officer (DPO). Ce spécialiste pourra déterminer les actions obligatoires pour la mise en conformité de l’entreprise. Certaines structures doivent recruter un DPO. Pour confier cette fonction à une personne digne de confiance, il vaut mieux offrir une formation adaptée à un salarié. Suivre une formation RGPD lyon, par exemple, permettra à l’employé de comprendre la responsabilité de l’entreprise dans le traitement des données. Il sera alors en mesure de garantir la sécurité juridique de la société vis-à-vis de la CNIL.