Mesurer la performance d’un réseau de franchise

Mesurer la performance d’un réseau de franchise

- dansConseils
3507
0

L’animateur d’un réseau de franchise joue un rôle majeur dans la santé du réseau. Il est en quelque sorte le médecin dans un réseau de franchise. L’animateur détecte les anomalies et cherche ensuite à les résoudre.

Pour analyser la performance de l’animation dans un réseau de franchise, l’animateur doit mettre en place une procédure de contrôle basée sur les paramètres de la comptabilité, du marketing et du facteur humain.

performance

La comptabilité dispose des indicateurs les plus faciles à surveiller puisque c’est le plus objectif de tous les paramètres à surveiller. En effet, les grands classiques comme le chiffre d’affaires journalier, le chiffre d’affaires mensuel, le chiffre d’affaires annuel, les différentes dépenses, etc. figurent dans les relevés comptables.

Les ratios marketing sont le deuxième groupe d’indicateurs. Ces indicateurs permettent de mieux comprendre les données de relevés en comptabilité en leur attribuant une dimension commerciale. Grâce à ses indicateurs marketing, on peut savoir la satisfaction de la clientèle, la notoriété de la marque et la place de la franchise dans le marché et par rapport à la concurrence.

Le troisième groupe d’indicateur est le facteur humain. Le facteur humain est le plus difficile à évaluer puisque ce sont les ratios les plus subjectifs. L’objectif est de mesurer le bien-être des salariés du franchisé. Une équipe de salariés qui ne va pas bien peut occasionner une perte de vitesse qui aura des conséquences néfastes pour le chiffre d’affaires et l’image de l’enseigne.

À partir de ces trois familles d’indicateur, on prélève 5 à 7 ratios par famille. Pour chaque ratio on détermine un seuil d’alerte et un seuil critique. On évalue ensuite les écarts qu’ils soient négatifs ou positifs. C’est à ce moment que l’animateur intervient. Il remonte l’information et se déplace pour porter assistance au franchisé lorsqu’un seuil critique est atteint.

Les ratios marketing sont le deuxième groupe d’indicateurs. Ces indicateurs permettent de mieux comprendre les données de relevés en comptabilité en leur attribuant une dimension commerciale. Grâce à ses indicateurs marketing, on peut savoir la satisfaction de la clientèle, la notoriété de la marque et la place de la franchise dans le marché et par rapport à la concurrence.

Le troisième groupe d’indicateur est le facteur humain. Le facteur humain est le plus difficile à évaluer puisque ce sont les ratios les plus subjectifs. L’objectif est de mesurer le bien-être des salariés du franchisé. Une équipe de salariés qui ne va pas bien peut occasionner une perte de vitesse qui aura des conséquences néfastes pour le chiffre d’affaires et l’image de l’enseigne.

À partir de ces trois familles d’indicateur, on prélève 5 à 7 ratios par famille. Pour chaque ratio on détermine un seuil d’alerte et un seuil critique. On évalue ensuite les écarts qu’ils soient négatifs ou positifs. C’est à ce moment que l’animateur intervient. Il remonte l’information et se déplace pour porter assistance au franchisé lorsqu’un seuil critique est atteint.

En résumé, la performance d’un réseau s’obtient donc grâce à l’évaluation de ces ratios.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *