Le coworking : entre télétravail et bureau en entreprise

Le coworking : entre télétravail et bureau en entreprise

- dansCréation Entreprise
2157
0

360. Tel serait le nombre, en 2017, d’espaces de coworking recensés en France. Mais qu’est-ce qu’un espace de coworking ? Il s’agit d’un lieu aménagé pour que des travailleurs indépendants puissent se retrouver et exercer leur activité… Postes de travail, connexion internet, décoration conviviale… Tout est mis en œuvre pour que les auto-entrepreneurs et autres free-lance bénéficient de conditions optimales pour travailler et ne souffrent pas de la solitude qu’engendre parfois le travail en solo. Pas toujours facile, en effet, d’être seul avec son PC dans son appartement à Toulouse, Paris ou dans sa maison à la campagne !

Le coworking permet aux travailleurs indépendants de se créer un réseau. Photo Pixabay

Le coworking est né à San Francisco en 2005

Par ailleurs, cette solution permet de ne pas avoir à louer un bureau à l’année, ce qui engendre des charges mensuelles, une taxe d’habitation… Bref, tous les frais liés à l’immobilier d’entreprise. Ce système est né en 2005 à San Francisco, avec l’accroissement du nombre de travailleurs indépendants liés à la montée en puissance de nouveaux métiers tels que développeur, consultant, blogueur, etc. C’est une solution intermédiaire entre le télétravail et le travail en entreprise.

100 000 adeptes du coworking en France

On estime aujourd’hui à 100 000 le nombre de personnes, en France, fréquentant ou ayant déjà fréquenté des espaces de coworking. On compterait 11 300 espaces de coworking à travers le monde. Face à ce succès grandissant le coworking a tendance à se structurer. Des chaînes d’espaces de coworking naissent, telles que La Cordée.

Tisser un réseau avec d’autres professionnels

Outre un espace confortable pour travailler, mieux adapté qu’un sobre appartement à La Rochelle ou n’importe où en France, les lieux de coworking permettent aux travailleurs indépendants de se construire un réseau. Ce sont également des lieux d’entraide puisque le free lance est amené à fréquenter des professionnels d’autres secteurs.

Un rédacteur web pourra aussi sympathiser avec un graphiste, qui effectue un travail complémentaire du sien. Les deux peuvent avoir recours à un développeur, qui partagera le même espace de travail. On peut donc demander conseil et nouer des contacts intéressants.

 

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *